Accueil / Actualités / Enfant tué dans l’Hérault : un ado de 16 ans incarcéré pour viol et meurtre

Enfant tué dans l’Hérault : un ado de 16 ans incarcéré pour viol et meurtre

Dans l’Hérault, à Lodève, une enfant a été retrouvée sans vie dans un centre thérapeutique. Un jeune de 16 ans a été mis en examen puis incarcéré.

Police Nationale

Vendredi dernier, le centre signalait la disparition d’une enfant âgée de 12 ans. Après d’intensives recherches, elle n’avait pas été retrouvée, mais une forte mobilisation était annoncée pour samedi. L’affaire a pris une tournure tragique lorsque le corps de l’enfant a été retrouvé à l’intérieur du centre aux alentours de 22h30 sous des vêtements. Rapidement, les médias relayent de sordides informations puisque des traces de strangulation et de relations sexuelles étaient observées. Quelques heures après la découverte, un adolescent âgé de 16 ans était placé en garde vue.

Des déclarations non confirmées par les témoignages

Il a toutefois nié son implication dans le décès de cette enfant, mais le Procureur de la République a estimé qu’il y avait de « bonnes raisons de penser que les relations sexuelles n’ont pas été consenties ». Le jeune homme est revenu sur ses déclarations au cours de sa garde à vue en précisant que les relations sexuelles avaient été consenties. Il a également révélé aux enquêteurs qu’il avait laissé la jeune fille et il l’avait retrouvée morte plus tard. Les personnes en charge de l’affaire ont recueilli des témoignages qui iraient à l’encontre des déclarations de ce jeune homme.

Perpétuité ou 20 ans de prison

L’autopsie réalisée sur le corps de Sihan a mis en avant des traces de strangulation. Elle est morte à cause du syndrome asphyxique qui serait expliqué par la position de son corps ou l’utilisation d’un bâillon selon le Parisien. L’adolescent de 16 ans n’a pas d’antécédents judiciaires et le scénario du décès de l’enfant n’est pas clairement identifié. Il a donc été écroué et mis en examen pour viol et meurtre. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité, si toutefois l’excuse de minorité est retenue, l’adolescent risque 20 ans de prison.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Un soda

Sexualité au top : quels sont les aliments à éviter car nuisibles à la libido ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si vous avez l’intention de faire l’amour, certains …

Réagissez !