Accueil / Grossesse / Polémique aux Pays-Bas sur la contraception forcée

Polémique aux Pays-Bas sur la contraception forcée

La question que s’est posé un élu de ce petit pays, faut-il laisser venir au monde des enfants qui de toute façon subiront des sévices qui entraîneront des séquelles psychologiques, physiques ? Doit-on imposer une contraception à toutes ces femmes incapables d’élever correctement un enfant ? Chaque année, des enfants viennent au monde, leur vie est en danger.  L’avis d’un élu municipal de Rotterdam a suscité de nombreuses contestations. La ville pourrait imposer une contraception à toutes les femmes dont les grossesses sont jugées à haut risque, elles seraient définies par un juge comme étant dangereuses pour l’avenir de l’enfant. 

La contraception

Une vive polémique aux Pays-Bas

A-t-on le droit de décider d’une éventuelle grossesse seulement sur la base que peut être l’enfant sera malheureux et si au fond la naissance de cet enfant réveillait l’amour maternel ? A l’origine de cette proposition de loi, un constat alarmant qui démontre que chaque année viennent au monde des enfants dans des conditions plus que limites, les entrainant dans des problèmes psychologiques, physiques au point parfois de mettre leur vie en danger. Les réactions européennes ne se font pas fait attendre, plusieurs pays ont dénoncé ces prises de position, les avis les plus virulents ont invoqué la violation des droits de l’homme, dénonçant la mise en place de campagne de stérilisation forcée.

Solution nouvelle peut être, problème éthique sans doute

La France refuse d’entendre ce genre de discours, la morale est bafouée, elle récuse le débat. Les questionnements Néerlandais sont bien différents des nôtres, ils n’hésitent à remettre en question les limites de la vie, les débats touchent l’avortement, l’euthanasie, les manipulations biologiques, génétiques. Dans ce pays, les hommes ou les femmes peuvent changer de sexe plus facilement, dans de meilleures conditions, dès leur adolescence, ils sont suivis par une équipe de médecins, à leur majorité, la transformation peut avoir lieu. Ce petit pays essaye de mettre en place des solutions, avant de monter au créneau, il faut se poser les bonnes questions. Un programme de prévention a été organisé par la ville pour inciter plus de 160 femmes jugées « vulnérables » à utiliser la contraception, même si cette proposition va à l’encontre de la convention des droits de l’homme, il est important de continuer le débat.

La contraception, Pixabay – GabiSanda

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Grossesse

La grossesse et le tabac ne font pas bon ménage, il impacterait le poids du bébé

Grossesse et tabac sont deux mots qui ne vont pas ensemble. Une femme enceinte qui fume s’expose …

Réagissez !