LOADING

Type to search

Smartphones Android : vives inquiétudes après une nouvelle menace

2 années ago
Share

Les Smartphones Android n’ont pas vraiment la forme depuis quelques semaines, car ils sont la cible préférée des personnes malveillantes et cela à cause de la prolifération des menaces de sécurité.

Android

Android / Crédit Photo : Pixabay – andrekheren

Si Apple peut par exemple se vanter d’être à l’abri des piratages et des virus, le système d’exploitation mobile de Google ne pourra pas en dire autant. Il faut savoir que les Smartphones Android sont très nombreux sur le marché, lorsqu’il y a une faille, ce sont donc une multitude d’usagers qui sont ciblés. Avec la précédente faille de sécurité, il y avait 950 millions de mobiles qui étaient dans le collimateur des hackers.

Des Smartphones Android vulnérables à cause d’une nouvelle faille de sécurité

La conférence Black Hat est la réunion des adeptes informatiques, il y avait notamment les deux personnes à l’origine du piratage de la Jeep qui a valu une class-action aux États-Unis pour Fiat Chrysler. Ce rendez-vous a également permis à Check Point Software de faire part de ses inquiétudes concernant une nouvelle faille de sécurité. Lorsqu’un utilisateur est concerné par un problème sur son Smartphone Android, il peut avoir le réflexe d’utiliser une application d’aide à distance et ce choix peut avoir de réelles conséquences sur la sécurité du mobile. En effet, la faille Certifi-gate a été découverte et elle permettrait de piocher dans les informations personnelles.

La faille Certifi-gate est problématique dès la 1ère utilisation des mobiles Android

Certaines personnes pensent peut-être être à l’abri, car elles ne téléchargent pas d’applications. Pourtant, elles sont également la cible des hackers, car la faille de sécurité est référencée dans les applications pré-installées. Ces dernières sont donc livrées avec les Smartphones Android qu’ils soient vendus sous la marque HTC, Samsung ou encore LG. Par conséquent, un correctif est indispensable, car sans celui-ci, les hackers peuvent cibler le terminal dès la première utilisation, d’où les vives inquiétudes partagées par cette société spécialisée en cybersécurité.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *