Voile solaire déployée : LightSail transportera des nano-satellites

La voile solaire LightSail s’est déployée, la Nasa se tourne désormais vers un second objectif à savoir l’acheminement en orbite des nano-satellites.

La voile solaire LightSail 1
La voile solaire LightSail 1 / Crédit Photo : Wikimédia – NASA/Marshall Space Flight Center

En mai 2015, l’association Planetary Society qui évolue avec la Nasa a envoyé une voile solaire et son positionnement en orbite s’est parfaitement déroulé. Désormais, elle est déployée et l’agence spatiale américaine passe à la seconde étape. Cette dernière consiste à dynamiser le transport spatial, car cette voile solaire d’une superficie d’environ 32 m² a pour but d’acheminer des nano-satellites. Ces deux étapes, celle du lancement et du déploiement se sont soldés par un succès et cela pourrait entraîner la conception de deux autres voiles solaires. Elles seront baptisées simplement LightSail 2 et LightSail 3.

Premier succès pour l’envoi de nano-satellites avec une voile solaire

Cette voile solaire qui se trouve sur une orbite basse a une masse d’environ 4.5 kilogrammes et elle est composée de quatre feuilles en mylar et elles ont la particularité d’être triangulaires. L’association a eu l’occasion de la rendre réfléchissante grâce à la mise en place de l’aluminium. Planetary Society a réalisé plusieurs étapes pour que le déploiement soit opérationnel. La première a consisté à utiliser les quatre mats métalliques souples qui représentent la structure de cette voile solaire. Au départ, lorsque l’engin a quitté la Terre, ils étaient enroulés sur un tambour.

La voile solaire sera réellement testée en 2016

Lorsque la voile solaire a été placée en orbite basse grâce à la fusée Atlas V le 20 mai 2015, la Nasa et l’association ont retenu leur souffle, car il fallait que le moteur électrique fonctionne. Ce dernier a permis au tambour de s’actionner et cela a entraîné le déploiement des quatre mats. Comme le fonctionnement est assez pratique, ils ont permis aux quatre sous-ensembles de cette voile solaire de se déployer à leur tour. L’ensemble avait décollé de Cap Canaveral et tout ne s’était pas déroulé comme prévu. En effet, des problèmes ont été listés comme des coupures au niveau des communications et des dysfonctionnements au niveau de la batterie électrique. La prochaine étape est fixée à 2016 au cours de laquelle le véritable vol sera proposé puisque la voile solaire devra se déployer dans des conditions normales.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Mobile

Addiction : un jeu mobile provoque la perte de son œil à cause d’un abus

Après avoir joué au jeu King of Glory sur son smartphone pendant de nombreuses heures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *