LOADING

Type to search

Jeannette Bougrab : ses confessions douloureuses après Charlie Hebdo

3 années ago
Share

Jeannette Bougrab se raconte dans son livre où elle parle de « Charb » et fait des confessions douloureuses après l’attentat qui a touché Charlie Hebdo.

Jeannette Bougrab

Jeannette Bougrab

Dans une interview qu’elle a accepté de donner au magazine Paris Match, la compagne décriée du dessinateur et directeur de Charlie Hebdo assassiné en janvier dernier par de terroristes se dévoile. A quelques jours de la sortie de son livre « maudite » elle raconte aux journalistes du magazine qu’elle a voulu mourir après l’enterrement de Charb, elle a pu être sauvée après avoir été transportée à l’hôpital du Val-De-Grace et soignée durant plusieurs jours. Elle fait part également de la situation qu’elle a dû subir pendant quelques heures chez un huissier pour prouver que la relation qu’elle entretenait avec le dessinateur de Charlie Hebdo était réelle, des SMS, des lettres pour se justifier.

Jeannette Bougrab affectée décide de quitter la France

En effet, la famille et les proches du dessinateur n’ont pas cru à cet amour. Jeannette Bougrab, une ancienne secrétaire de Nicolas Sarkozy a décidé de quitter la France pour la Finlande où elle a accepté un poste de conseillère culturelle de la représentation française, elle va exercer son nouveau métier au sein de l’ambassade dans la ville d’Helsinki, elle veut partir loin de la méchanceté et de l’incompréhension de tous ceux qui non pas voulu croire en leur relation.

Jeannette Bougrab regrette de ne pas avoir répondu à Charb

Son seul regret, c’est de n’avoir pas répondu au texto de « Charb » le 7 janvier dernier, il lui avait envoyé un SMS trois heures avant sa mort. Se trouvant au Conseil d’État, elle n’avait pas pu dire à cet homme combien elle l’aimait. La violence et la cruauté ont eu raison de Jeannette Bougrab, elle va aller se ressourcer dans un autre pays en compagnie de sa fille de quatre ans, loin des tumultes de sa dernière relation qui a fini dans les larmes et le drame.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *