Accueil / Politique / Conseil d’État : les enseignes de bricolage ouvertes le dimanche

Conseil d’État : les enseignes de bricolage ouvertes le dimanche

Le Conseil d’État a décidé de valider l’ouverture le dimanche des enseignes de bricolage. Les consommateurs pourront donc s’adonner à leur passion.

Enseigne de bricolage
Enseigne de bricolage

Le Conseil d’État a étudié le dossier concernant les magasins de bricolage susceptibles d’ouvrir leurs portes le dimanche. La décision est positive pour les consommateurs, mais elle reste négative pour les syndicats qui militaient contre cette ouverture. Il faut noter que les clients ont tendance à bricoler le week-end et surtout le dimanche. Jusqu’à maintenant, une grande majorité des enseignes n’avaient pas l’occasion de recevoir les consommateurs. Désormais, ces derniers pourront pleinement s’adonner à leur passion et faire leur course tranquillement.

Le Conseil d’État ne comble pas les attentes des syndicats

En parallèle, la décision du Conseil d’État permet de valider le travail dominical pour les enseignes de bricolage. Certains employés n’étaient pas réfractaires à cette idée et c’est notamment le cas pour les étudiants. Cette ouverture a été rendue possible grâce à un décret daté du 7 mars 2014 qui offrait la possibilité à 178 établissements d’ouvrir leurs portes le dimanche. Toutefois, les syndicats s’étaient dressés contre cette décision et ils avaient déposé un recours. Ils espéraient que leur démarche porte ses fruits avec la suppression de ce décret. Leurs espérances n’ont pas été comblées, car les enseignes comme Leroy Merlin, Castorama ou encore Mr Bricolage et Bricorama pourront continuer à recevoir les clients.

Les enseignes de bricolage confortées par le Conseil d’État

Il faut noter que les consommateurs sont ravis de se rendre dans ces enseignes le dimanche, car ils n’ont pas la pression de la semaine. Ils peuvent ainsi effectuer leur achat en toute sérénité et de l’autre côté les enseignes sont gagnantes. En effet, les chiffres d’affaires ont tendance à être importants, car le dimanche est susceptible de représenter entre 20 et 25 % des ventes. Ce secteur n’est pas le seul à bénéficier d’une dérogation puisque des magasins de meubles ou encore les jardineries pratiquent cette ouverture.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !