LOADING

Type to search

Tags:

Déserts médicaux : Marisol Touraine tente de les réduire

2 années ago
Share

La ministre de la Santé part en guerre contre les déserts médicaux. Marisol Touraine a lancé dès jeudi la deuxième partie de son « pacte territoire santé », elle veut lutter activement contre les déserts médicaux qui sont malheureusement très nombreux dans certaines régions. Son plan prévoit quelque 500 médecins supplémentaires dans les zones qui sont très mal desservies en matière de soins médicaux d’ici 2017.

Ce plan va coûter plus de 200 millions d’euros, mais il est nécessaire, car plus de deux millions de Français vivent dans des communes où les médecins sont rares voir inexistants. Il prévoit tout particulièrement d’inciter les médecins généralistes à s’installer dans ces zones jusqu’à lors désertées par les professionnels de santé, mais également de renforcer les médecins spécialisés tels que les pédiatres, les gynécologues, les ophtalmologues et les dermatologues qui avaient été oubliés lors du premier pacte établit en 2012. Pour la ministre de la Santé, il s’agit dans un premier temps de convaincre les étudiants en médecine de poursuivre leur métier hors des grandes villes et tous ceux qui s’engageront à exercer leur profession dans les zones désertées se verront alloués une allocation qui sera versée durant leurs études.

Inciter les installations pour lutter contre les déserts médicaux

Le plan prévoit également d’ouvrir des stages en cabinet de ville ou en centre de santé. D’ici deux ans le nombre de professionnels de santé enseignants en médecine doit être doublé. Toutes ces solutions pourraient donner un peu d’espoir à toutes ces personnes qui cherchent désespérément un médecin dans leurs régions comme le rapporte Pourquoidocteur.

Les pistes de Marisol Touraine, la ministre de la Santé

Le syndicat des jeunes médecins généralistes (SNJMG) a déclaré dans un communiqué de presse que l’intervention de Marisol Touraine qui avait présenté sa deuxième partie de son pacte ne proposait toujours pas de solutions ambitieuses en ce qui concerne la médecine ambulatoire et générale. En 2013, les étudiants étaient plus de 591 à s’installer dans les zones désertées, l’objectif est d’atteindre 1500 d’ici 2017, ce sont des précisions de la ministre de la Santé. Rappelons que la région centre est l’un des territoires les plus sinistrés en ce qui concerne les médecins.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *