Accueil / Politique / Une grippe aviaire et l’Etat dévoile cette enveloppe de 130 millions d’euros

Une grippe aviaire et l’Etat dévoile cette enveloppe de 130 millions d’euros

La grippe aviaire a décimé des élevages en France en, seulement, quelques jours. Les producteurs et l’ensemble de la filière se retrouvent dans un contexte très difficile à gérer d’un point de vue financier. L’État apporte donc une aide significative.

Un peu de souffle pour les producteurs de palmipèdes

Les derniers mois ont été extrêmement difficiles pour les éleveurs. La grippe aviaire a décimé les élevages, mais ce n’est pas la première fois qu’une telle hécatombe est observée. Les producteurs français ont également été impactés par des importations moins nombreuses, car un embargo a été mis en place. L’Arabie Saoudite n’a pas été le seul pays à participer puisque la Chine ainsi que le Japon ont banni il y a quelques mois les volailles provenant des départements touchés par la grippe aviaire. Le déblocage d’une enveloppe d’une telle somme d’argent pourrait donc aider les éleveurs malmenés.

La filière des palpimèdes a besoin de l’aide de l’État

Sur le sol français, le Salon de l’Agriculture de Paris a montré à quel point ce secteur était touché par la crise. Toutes les filières sont concernées à savoir les bovins, les ovins, les vaches laitières ou encore les palmipèdes. Alors qu’un cas de vache folle a été identifié dans les Ardennes, il y a quelques jours, le sud-ouest a été frappé de plein fouet par la grippe aviaire. Cette dernière ne se transmet pas à l’Homme contrairement à la maladie de la vache folle qui a déjà tué des personnes au cours d’une crise importante il y a quelques années.

Les éleveurs touchés par la grippe aviaire recevront 110 millions d’euros

Une importante enveloppe a été déployée pour la filière des palmipèdes, elle sera de 20 millions d’euros pour les accouveurs. Ces derniers pourraient être quelque peu déçus, car le gouvernement avait dans un premier temps évoqué une aide plus conséquente avec 5 millions d’euros supplémentaires. Finalement, il a fait marche arrière en réduisant ce montant, celui destiné aux producteurs est plus important puisqu’il sera de 110 millions d’euros. Pour tenter d’aider cette filière touchée par l’épizootie d’influenza aviaire, François Hollande a donc fait un effort en débloquant près de 130 millions d’euros.

50% des 130 millions d’euros seront attribués dans quelques jours

Les producteurs sont sans doute contents de cette décision, car 50% de cette somme seront versés d’ici la fin du mois de mai. Cela devrait apporter un peu de beurre dans les épinards alors que les élevages vont vivre un vide sanitaire pendant 5 semaines dès le mois d’avril. Le gouvernement espère avec cette méthode radicale mettre un terme à la grippe aviaire qui s’est propagée dans de nombreux départements français. Il faudra désormais attendre quelques jours pour savoir si l’indemnisation a réellement été attribuée aux éleveurs et aux accouveurs.

Poule, Pixabay – skeeze

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !