Accueil / Politique / Hamon et le burn-out : vers une reconnaissance professionnelle

Hamon et le burn-out : vers une reconnaissance professionnelle

Selon la volonté de Benoit Hamon, le burn-out sera peut-être bientôt reconnu comme une maladie professionnelle. D’autres élus se battent également.

Benoit Hamon
Benoit Hamon / Crédit Photo : Wikimédia – Pleclown

Le dialogue social doit aujourd’hui mardi 26 mai être débattu à l’Assemblée nationale. Benoit Hamon et d’autres élus voudraient que le burn-out soit enfin reconnu comme une vraie maladie (Libération). Ce projet de loi est défendu par le ministre de l’Intérieur, François Rebsamen, il comporte 500 amendements. Cette nouvelle maladie de notre société et des temps modernes est de plus en plus répandue dans certaines branches actives en France, 3,2 millions de personnes souffriraient de cette maladie. Le burn-out est un épuisement professionnel, une situation qui s’aggrave si le salarié reste dans le déni, un stress important qui s’accompagne d’une extrême fatigue mène très souvent à une dépression pour les cas les plus graves. Ce terme de burn-out se traduit par brûler de l’intérieur, ce qui arrive à la personne atteinte de cette pathologie. Lorsqu’un salarié ressent ce grand stress qui le dévore, les responsables autour de lui jouent un rôle très important lorsque le malaise arrive dans une équipe de travail.

Bientôt le burn-out sera considéré comme une maladie professionnelle

Les nouvelles technologies et les exigences  toujours plus compétitives qui sont demandées débouchent pour les salariés sur du stress en permanence. La situation a changé et l’évolution du toujours plus a pris le pas sur la santé des salariés. Benoit Hamon a déposé trois amendements pour faire reconnaître le burn-out comme une maladie professionnelle et selon ses propos de cette façon les entreprises seront dans l’obligation de payer les dégâts qu’ils font subir aux salariés.

D’autres pays sont encore en avance sur la France

Les médecins de la CPAM n’ont pas reconnu cette maladie en tant que telle. L’année dernière des propositions avaient déjà fait l’objet de réflexion, mais sans avancées notoires. Dans d’autres pays le burn-out est un trouble reconnu et depuis 2005 le Danemark pour ne citer que lui a inscrit cette pathologie sur la liste des maladies professionnelles. La France a encore des progrès à faire.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !