Barrage de Sivens : c’est clos, le projet est abandonné

Le barrage de Sivens est abandonné alors que les travaux avaient commencé. C’est donc un réel gâchis et sans doute une dépense d’argent inutile. Le projet est désormais clos, mais l’État souhaite le remplacer.

Difficile d’évoquer le barrage de Sivens sans parler des affrontements et du décès d’un militant. Depuis son lancement, il n’a connu que des chamboulements et l’État a donc décidé de mettre un terme à ce projet qui avait pourtant commencé. La nature a donc été endommagée et de l’argent a sans doute été dépensé inutilement. Il n’a toutefois pas abandonné l’idée de construire un barrage, il sera donc bien construit, mais les dimensions ont été revues à la baisse et l’emplacement a été changé.

Un barrage au Tescou à la place de celui du Sivens

Le barrage de Sivens est donc mort, vive le barrage du Tescou. Celui-ci bénéficiera d’un volume moins important et un critère important a été utilisé. En effet, l’écoulement naturel de l’eau ne devrait pas être perturbé, car un chenal sera mis en place pour délester la rivière. Impossible pour l’instant de savoir si ce nouveau projet sera l’objet de vives contestations aussi importantes que celles du barrage de Sivens. Une occupation régulière avait été observée et c’était également l’occasion d’affronter les forces de l’ordre.

L’État revoit le projet du barrage du Sivens et le modifie

Un fait divers s’est même produit pendant des heurts, car un militant contre le barrage de Sivens avait perdu la vie. Il était décédé à cause d’une grenade offensive qui avait été envoyée par un gendarme. Une enquête a donc été ouverte et elle est toujours en cours. En ce qui concerne du volume de ce nouveau barrage, il devrait être décidé en fonction des besoins des agriculteurs, mais il sera aussi conforme à toutes les directives européennes. Dans tous les cas des frais ont été engagés et l’État semble vouloir verser au Tarn près de 3.3 millions d’euros.

Photo d’illustration d’un barrage, Pixabay – yeahoor

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !