Accueil / Politique / Ostéopathie : un enseignement supprimé dans plusieurs écoles

Ostéopathie : un enseignement supprimé dans plusieurs écoles

Les étudiants en ostéopathie ne devraient pas passer de bonnes vacances au vu de l’annonce faite par le gouvernement. Des écoles ont perdu leur agrément, ce qui entraîne de nombreux problèmes.

Ostéopathie
Ostéopathie / Crédit Photo : Pixabay – tomasdelgado

Une multitude d’étudiants qui ont choisi l’ostéopathie se retrouvent démunis face à l’annonce faite par le gouvernement de François Hollande. Nombreux sont ceux qui vont être contraints dès la rentrée de changer d’établissement et ils n’auront pas le choix. Comme des établissements n’ont plus le droit d’enseigner, ils sont dans l’incapacité de recevoir des étudiants. Dès le 1er septembre 2015, 23 écoles sont agréées en ostéopathie après la décision de la CCNA (Commission Consultative d’Agrément).

Cette perte de l’agrément représente un calvaire pour les 700 étudiants qui se retrouvent désormais sans établissement dans le cadre d’un durcissement de la réglementation. Le gouvernement a souhaité que la sélection soit plus rigoureuse et cela explique ainsi que 14 écoles aient perdu cet agrément qui est le sésame nécessaire pour pouvoir enseigner. Pour rappel, 37 établissements ont demandé ce droit, mais seuls 27 ont reçu l’autorisation.

Les étudiants en ostéopathie seront dispatchés dans des écoles agrées

En parallèle, les écoles qui ont perdu leur agrément devront déverser leur lot d’étudiants qui sont dans la totale incertitude. Les établissements agréés bénéficient ainsi d’une capacité d’accueil, mais cela n’arrange pas vraiment la situation, car le nombre de places est limité. Le Ministère de la Santé partage dans un communiqué son intention de permettre à des étudiants de continuer leur cursus. Ils seront prioritaires et ils conservent également leurs acquis de formation. Le monde de l’ostéopathie connait un véritable chamboulement depuis le 9 juillet, date à laquelle les premiers agréments ont été rejetés.

24 critères utilisés pour sélectionner une école d’ostéopathie

Des écoles ont décidé de protester en effectuant un recours et nombreux sont les étudiants à espérer que le gouvernement reviendra sur leur décision qui s’avère être pénalisante. Selon le vice-président du SNESO, Roger Caporossi dont les propos ont été relayés par L’Étudiant révèle que deux critères incontournables ont été à l’origine de la sélection à savoir la formation clinique pratique ainsi que la solidité financière de l’école. De son côté, le Ministère de la Santé mentionne 24 critères qui ont permis de délivrer ou non cet agrément à un établissement pour les futurs ostéopathes.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !