Accueil / Politique / APL : une modification pour faire des économies

APL : une modification pour faire des économies

L’APL se dirige vers une rationalisation du versement de cette aide. Le gouvernement souhaite optimiser les économies.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

L’APL, une aide versée par la CAF est aujourd’hui au cœur d’un débat pour faire des économies. Un rapport de l’inspection des affaires sociales et des finances a proposé ce vendredi plusieurs mesures. Elle devrait être remise en question pour les étudiants qui jusqu’à maintenant la touchaient sans que la CAF prenne en compte les aides que pouvaient verser les parents à leurs enfants. Ce rapport permettrait de réduire la dépense publique, ils préconisent de repenser l’APL versée aux étudiants dont les parents sont aisés. L’APL est calculée selon les ressources des étudiants qui vivent en dehors du domicile des parents, les aides des parents ne rentrent pas dans le montant de l’aide pour le loyer.

Une APL revalorisée pour les étudiants

Ce document met en évidence que cette situation doit changer. Ils pourraient faire une déclaration de ressources indiquant les aides des parents. Il sera très difficile de vérifier que ces derniers ne donnent pas de l’argent à leurs enfants, mais ce n’est qu’un projet. Ce rapport conseille aussi de ne plus rattacher les étudiants au foyer des parents, car avoir un membre de plus permet de réduire les impôts. Ces mesures permettraient de rapporter à l’état 400 millions d’euros. Le montant de l’APL était à peu près de 850 euros, mais elle peut monter jusqu’à 2300 euros (2010) ce qui met en évidence que les étudiants aisés toucheraient la même somme que ceux qui sont plus modestes.

Un rapport dédié à l’APL propose des mesures inédites

Le ministre du Logement, Silvia Pinel a précisé que ce rapport était un document de travail et pour l’instant, il ne prend pas en compte la proposition du gouvernement. Le besoin actuel de François Hollande est de redynamiser la construction de logements pour répondre aux plus grands nombres. La semaine prochaine, un groupe de travail parlementaire sera constitué et débattra du sujet des APL. En parallèle, les discussions s’articulent autour de la location des logements avec des baux de moins de trois ans pour éviter qu’ils restent vacants trop longtemps.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Pesticides

Plus de 90% de la population est contaminé par les pesticides

De nombreuses polémiques voient le jour en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens et leurs …

Réagissez !