Accueil / Politique / Départementales : l’abstention devrait être le maître mot

Départementales : l’abstention devrait être le maître mot

Pour le 2e tour des départementales, l’abstention devrait être le maître mot lors du partage des résultats. Elle serait plus forte que la semaine dernière.

Photo d'illustration pour les départementales
Photo d’illustration pour les départementales

La participation a légèrement baissé par rapport au premier tour, elle s’élevait à 15,63 % à midi, mais elle est tout de même un peu en hausse si l’on se réfère au scrutin d’il y a quatre ans. Dimanche dernier, les chiffres à la même heure étaient de 18,02 %. Les départements ruraux sont les plus respectueux des droits civiques, car sans doute se sentent-ils plus concernés par le devenir de leurs cantons. Dimanche passé 149 cantons ont été pourvus, il ne reste plus que 1904 cantons à satisfaire. Les différents partis se partagent les listes, la Gauche a 1384 binômes, la droite 1602 et le FN 1107 binômes, ils se sont tous affrontés ce dimanche dans des duels ou des triangulaires. Il faudra attendre ce soir 20 heures pour savoir comment les Français ont voté là ou leur candidat a été éliminé au premier tour, ont-ils reporté leur suffrage sur un autre parti ou se sont-ils abstenus ?

Une abstention importante pour les départementales

Le Front National n’a pas pu se déclarer premier parti de France le week-end dernier, mais ses résultats sont très honorables, une progression de dix points par rapport aux cantonales de 2011 lui a permis de s’asseoir franchement dans certains cantons. La vague bleue des cantonales peut s’imposer dans le Vaucluse, département de Marion Marechal Le Pen, peut-être l’Aisne, le Pas-de-Calais et le Gard. François Hollande a voté à Tulle ce matin avant de partir pour Tunis pour une marche contre le terrorisme. Il a soumis l’idée que même si les résultats n’étaient pas en faveur de son parti il n’y aurait pas de remaniement comme il avait dû s’y soumettre aux municipales en se séparant de Jean-Marc Ayrault.

Le président ne souhaite pas changer après les départementales

 

Le président de la République tiendra sa ligne de route, il ne souhaite pas en changer, il espère toujours une sortie de crise ainsi qu’une baisse du chômage et une hausse du pouvoir d’achat. Une victoire de la droite est assurée pour ce soir sauf en cas de grande surprise. Le PS continuera-t-il son naufrage et le FN s’imposera-t-il d’avantage ? L’abstention sera-t-elle la grande gagnante ? Les 43 millions d’électeurs seront-ils plus nombreux à se rendre aux urnes pour le second tour des élections départementales ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Pesticides

Plus de 90% de la population est contaminé par les pesticides

De nombreuses polémiques voient le jour en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens et leurs …

Réagissez !