Dauphin

Élections européennes en France : le parti animaliste offre une belle surprise

En récoltant plus de 2,2% des suffrages, le parti animaliste a créé l’une des surprises de la soirée des Européennes. Il talonne le parti communiste et devance les patriotes de Florian Philippot. Ce parti a su tirer son épingle du jeu. En donnant votre voix, vous souhaitez alerter la classe politique sur les problématiques qui entourent nos amis les animaux, les corridas, la chasse à la baleine, les élevages intensifs…

« Les animaux comptent aussi » pour les élections européennes

Le parti animaliste avait basé son message sur une maxime toute simple, mais claire, la défense de la cause animale. Depuis quelques mois, nous sommes nombreux à avoir pris conscience que les animaux souffraient en silence et qu’il était de notre devoir de mieux les protéger. Tortures, massacres, jeux d’arènes, tous les jours ils subissent la maltraitance des hommes par plaisir, par indifférence. Parmi les petits partis, c’est lui qui a créé la surprise sans pour autant n’avoir jamais été invité sur les plateaux des principales chaînes de télévision. Pour sa deuxième participation, ce jeune parti créé en 2016 a doublé son score obtenu aux élections législatives en 2017 et cela malgré quelques embûches comme la non-distribution dans certains bureaux de vote et des accusations d’irrégularité.

La tête de liste, Hélène Thouy

Avocate aux barreaux de Bordeaux, elle a notamment défendu l’association L214. Elle peut aujourd’hui se vanter d’une belle progression, cela s’explique notamment par un positionnement sur le sujet longtemps dédaigné par les partis politiques. Le parti animaliste propose plus de 150 mesures dans son programme ciblant tout particulièrement la souffrance animale dans les élevages intensifs, mais aussi sur la chasse, les corridas, les cirques ou les expérimentations scientifiques. Le parti a reçu le soutien de personnes médiatiques parmi lesquelles Brigitte Bardot, Claude Lelouch, Laura Smet, Dave, Virginie Lemoine, Laurent Baffie. Ils ont signé une tribune appelant « à prendre le parti des intérêts des êtres sensibles ». Le score du parti animaliste ne leur permet pas d’envoyer des députés à Strasbourg, mais souhaitons que tout de même les politiques en place prennent conscience que les animaux sont des êtres vivants et qu’ils ont besoin de notre considération, de notre protection. Il est aujourd’hui le plus grand des petits partis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *