Petit déjeuner

Petit déjeuner gratuit, le gouvernement s’engage

L’État va financer à hauteur de six millions d’euros le petit déjeuner gratuit pour les écoliers défavorisés. Ce dispositif que met en place le ministre de l’Éducation et la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé tend à rétablir les inégalités. Tous deux se sont rendu ce matin dans une école de l’Oise afin de partager le petit déjeuner avec les élèves.

Qui va bénéficier de ces petits déjeuners ?

Pas toutes les écoles, elles devront être volontaires et appartenir à une zone REP (réseau d’éducation prioritaire) ou à une zone rurale où le besoin social est présent. L’initiative a déjà déployé dans plusieurs académies Lille, Montpellier, Reims, Toulouse, Versailles, la Réunion, Nantes. La mesure sera généralisée à l’ensemble du territoire français dès la rentrée de septembre.  Elle devrait concerner plus de 100.000 enfants. L’objectif du gouvernement, permettre aux enfants de ne plus avoir le ventre vide afin de commencer la journée dans de bonnes conditions, de rester concentré durant toute la matinée avant le repas de midi.

25% des 3-11 ans ne prendraient pas de petit déjeuner

Ce sont les résultats d’une étude du centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie. Les populations les plus défavorisées sont les plus touchées. L’état va financer cette mesure à hauteur de 6 millions d’euros en 2019 et elle passera à 12 millions dès 2020. Cela fait partie du plan pauvreté annoncé en septembre dernier par le président de la République. Les petits déjeuners servis aux enfants devront être de qualité et équilibrés et ils seront accompagnés d’une « action d’éducation à l’alimentation ». Ce plan pauvreté comprend également la cantine à un euro ainsi que le revenu mensuel d’activité. En France, plus de 157.000 enfants naissent pauvres et 2 800.000 le deviennent dans les dix ans à venir.

Le petit déjeuner, c’est important

Ce premier repas de la journée est indispensable et malheureusement de nombreux enfants arrivent à l’école le ventre vide. Pourtant lorsqu’ils se lèvent le matin, leurs organismes ont besoin de faire le plein de carburant pour être en forme tout au long de la matinée. Le petit déjeuner évite le coup de pompe de 10/11 heures entraînant fatigue et manque de concentration. Il doit contenir une source de glucides, pain, biscottes, céréales. On peut y ajouter du beurre pour la saveur, il apportera de la vitamine A nécessaire à une bonne croissance. Le produit laitier sera le bienvenu ainsi qu’une boisson chaude ou froide pour se réhydrater. Il importe aussi de faire le plein de vitamines avec un fruit frais. Trop souvent pour diverses raisons, le petit déjeuner est oublié chez beaucoup d’enfants d’où l’intérêt de cette mesure du petit déjeuner gratuit à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *